La Stimulation Magnétique Transcrânienne TMS est efficace dans le traitement de la douleur chronique.

La douleur chronique présente les caractéristiques suivantes : 

  • Une persistance ou une récurrence, notamment au delà de 3 mois,
  • Un retentissement fonctionnel dans les actes de la vie quotidienne.

Un médecin doit poser le diagnostic précis. Dans certaines situations, il s’appuiera sur des spécialistes, comme par exemple les Structures Douleur Chronique labellisées par les ARS (agence régionale de santé). 

Douleur neuropathique

Une douleur chronique neuropathique initiée ou causée par une lésion ou un dysfonctionnement du système nerveux. Elle survient en général à la suite d’une maladie (comme la sclérose en plaque, le diabète, le zona…) ou d’une lésion du système nerveux (par exemple après une opération chirurgicale, un traumatisme, un accident vasculaire cérébral…). Elle peut apparaître plusieurs mois après celle-ci.

La douleur neuropathique se caractérise par des sensations douloureuses spontanées continues de brûlure, de froid intense, de compression ou de crampe. Il peut également exister une composante paroxystique comme des sensations intenses de décharges électriques ou de coups de couteau.

A ces douleurs spontanées sont associées des sensations douloureuses provoquées de manière inappropriée par un stimulus normalement non-douloureux, comme un frottement ou l’exposition au froid (on parle d’allodynie). Le patient peut également ressentir dans la région douloureuse des sensations non-douloureuses telles que des fourmillements, des picotements, des démangeaisons ou un engourdissement.

Conséquences : Environ 20% de la population souffre de douleurs chroniques d’intensité modérée à sévère, et 5% de douleurs neuropathiques modérées à sévères1. Les douleurs neuropathiques ont un impact important sur la qualité de vie, avec des conséquences psychiatriques (dépression, anxiété, trouble du sommeil…) ou sociales (impact sur l’emploi, visites chez le médecin plus fréquentes...)2.

Traitement de la douleur neuropathique

Les médicaments anti-douleurs habituels (paracétamol, aspirine, ibuprofène…) sont souvent peu efficaces sur la douleur neuropathique. 

En fonction des causes de la douleur, des symptômes et de l’individu, le médecin emploie en général des médicaments utilisés par ailleurs dans d’autres indications, comme des antidépresseurs ou des antiépileptiques. En effet, le mode d’action de ces médicaments présente également des vertus analgésiques.

C’est cette propriété analgésique qui est recherchée avec ce type de médicament. 

Ces traitements doivent être pris de façon systématique pendant plusieurs mois. Leur efficacité n'apparaît parfois qu’après plusieurs semaines, parfois sur une partie des symptômes seulement.

En fonction des résultats obtenus, le médecins proposera de nouvelles solutions, qui pourront être médicamenteuses ou non-médicamenteuses. La Stimulation Magnétique Transcrânienne TMS fait partie de ces solutions. 

Le fonctionnement d'une séance de TMS

La Stimulation Magnétique Transcrânienne TMS a démontré son efficacité dans le traitement de la douleur chronique, notamment neuropathique3, 4. Elle est recommandée en traitement de troisième intention.

Le traitement de la douleur chronique par Stimulation Magnétique Transcrânienne TMS consiste en général en séances quotidiennes d’une vingtaine de minutes répétées pendant au moins deux semaines. La TMS étant très peu invasive, ces séances se pratiquent souvent de manière ambulatoire.

Pendant la séance, le médecin choisira une cible spécifique du cortex moteur primaire opposé à la localisation de la douleur. Cette cible sera déterminée précisément en fonction des symptômes, de leur localisation, ainsi qu’en fonction de l’anatomie propre à chaque patient. La stimulation de cette cible entrainera la modulation de l’activité neuronale d’un réseau cérébral impliqué dans la régulation de la douleur.

Une première évaluation réalisée après 6 à 8 séances permettra au médecin de juger l’efficacité, et éventuellement de proposer une évolution de la cible stimulée5.

Les effets indésirables les plus fréquents de la Stimulation Magnétique Transcrânienne TMS dans le traitement de la douleur chronique, sont des céphalées ressenties par un tiers des patients, ou de linconfort au niveau du site de stimulation pour 10% des patients4, surtout lors des premières séances. Ces effets indésirables disparaissent en général spontanément à lissue de la séance.

La Stimulation Magnétique Transcrânienne TMS réduit la douleur de 30% pour la moitié des patients, et de 50% pour un tiers des patients3.

  • Découvrez les établissements de soins pratiquant la TMS et équipés par Syneika :
  • rTMS dans le traitement des douleurs neuropathiques réalisé par François Balanant : 

1 Bouhassira D, Lantéri-Minet M, Attal N, Laurent B, Touboul C. Prevalence of chronic pain with neuropathic characteristics in the general population. Pain. 2008 Jun;136(3):380-387. doi: 10.1016/j.pain.2007.08.013. Epub 2007 Sep 20. PMID: 17888574.

2 McDermott AM, Toelle TR, Rowbotham DJ, Schaefer CP, Dukes EM. The burden of neuropathic pain: results from a cross-sectional survey. Eur J Pain. 2006 Feb;10(2):127-35. doi: 10.1016/j.ejpain.2005.01.014. PMID: 16310716.

3 Lefaucheur JP, Aleman A, Baeken C, et al. Evidence-based guidelines on the therapeutic use of repetitive transcranial magnetic stimulation (rTMS): An update (2014-2018). Clin Neurophysiol. 2020;131(2):474-528.  doi: 10.1016/j.clinph.2019.11.002.

4 Attal N, Poindessous-Jazat F, De Chauvigny E, Quesada C, Mhalla A, Ayache SS, Fermanian C, Nizard J, Peyron R, Lefaucheur JP, Bouhassira D. Repetitive transcranial magnetic stimulation for neuropathic pain: a randomized multicentre sham-controlled trial. Brain. 2021 Dec 16;144(11):3328-3339. doi: 10.1093/brain/awab208. PMID: 34196698.

5 Lefaucheur JP, Nguyen JP. A practical algorithm for using rTMS to treat patients with chronic pain. Neurophysiol Clin. 2019 Sep;49(4):301-307. doi: 10.1016/j.neucli.2019.07.014. Epub 2019 Jul 30. PMID: 31375381.